squirting Ou la CREATION de L'oRGASME EJACULATOIRE FEMININ
Qu'est-ce que c'est? "Squirting" est une des plus intenses sesnsation orgasmique ressentit à travers l'émission de liquide qui s'accumule dans les glandes du skène (canaux paraurétraux) au travers d'une stimulation sexuelle. Le fluide n'est pas de l'urine, mais un liquide alcalin qui ne contient pas d'urée ni de créatinine, contrairement à l'urine. Le liquide a tendance à être de couleur claire, à sentir et à être sucré (car il contient du glucose et du fructose), et il ne se tache pas. Les chercheurs disent qu'il est similaire au fluide produit par la prostate masculine (en particulier l'antigène spécifique de la prostate).
Squirting ET L'eJACULATION FEMININE NE SONT PAS LES MÊMES CHOSES

C'est la grande énigme. La plupart des gens, lorsqu'ils parlent d'éjaculation, ont pour référence les hommes. Si vous prenez ce même modèle et que vous l'appliquez aux femmes, cela ne fait pas sens. Les éjaculations féminines sont un phénomène naturel et différent de l'éjaculation féminine, mais parce que cela ressemble davantage à ce que nous pensons dans notre esprit sous le nom d'éjaculation à cause de ce qui arrive à un gars, la plupart des gens pensent que éjaculer est la même chose. L'éjaculation est une petite quantité de liquide sécrétée par nos glandes urétrales au moment de l'orgasme. Pour certains, cela se produit régulièrement dans les orgams et d’autres au moment même où ils sont vraiment excités, mais cela est toujours lié à l’orgasme. Squirting, d'autre part, peut être lié à l'orgasme ou pas du tout.

Squirting ne sort pas du vagin

Quand vous voyez une femme squirter sur une vidéo, vous ne pouvez pas toujours dire que cela vient de son urètre et non de son vagin. Et parfois, les stars du porno remplissent leur vagin d’eau puis l'expulse. Et c’est la raison pour laquelle les gens ont la fausse idée que le jet provient du vagin plutôt que de l’urètre. Ils sont si proches les uns des autres, et certaines personnes jure tout le temps que ça vient de leur vagin. Et cela peut paraître ainsi, car il existe de nombreuses terminaisons nerveuses similaires dans l'urètre et l'ouverture du vagin. Mais non, le jet anatomique ne fonctionne pas de cette façon. Pensez-y comme lorsque vous vous êtes blessé au cou et que vous le sentiez aussi dans votre épaule. Cela ne veut pas dire que c’est là que la douleur se passe réellement.

EXPULSION DU FLUIDE ALCALIN VENANT DE LA VESSIE

Le fait de squirter se produit quand un liquide est libéré de la vessie à n'importe quel moment d'excitation sexuelle, de stimulation ou d'orgasme. Il y a des études par ultrasons qui montrent que cela vient bien de la vessie. Du point de vue anatomique, cela a beaucoup de sens, car il n’ya pas d’autre structure dans cette région du corps de la femme qui puisse 1) retenir autant de liquide et 2) l'expulser avec autant de force.

TOUTES LES FEMMES PEUVENT SQUIRTER

Toutes les femmes peuvent éjaculer, mais elles peuvent ne pas en être conscientes. Les principales exigences à cet égard sont une complète relaxation et une stimulation lente et douce du point G sur une période prolongée. Lorsque les femmes squirtent, elles peuvent avoir le sentiment d’avoir uriné, car elles ne comprennent pas ce qu'est ce liquide. De plus, les femmes peuvent parfois être si réticentes à l'idée de libérer un liquide pendant une activité sexuelle qu'elles «freinent» l'émission de ce liquide, de sorte qu'il est forcé vers l'arrière, dans la vessie… ce qui explique probablement pourquoi certains chercheurs maintiennent que le squirting féminin est simplement une sorte d'urine diluée. L'une des raisons pour lesquelles certaines femmes ne produisent que de petites quantités de liquide éjaculatoire est qu'une femme peut être conditionnée à serrer avec ses muscles pelviens pour empêcher sa libération. Souvent, les femmes le font parce qu’elles pensent qu’elles ont «besoin de faire pipi». Un autre aspect de tout cela est l'aspect pratique du contrôle musculaire PC, et si ces muscles sont généralement tendus ou relâchés. Le Dr Francisco Cabello a réalisé une étude dans laquelle il a testé le PSA (antigène spécifique de la prostate) dans l'urine de la vessie avant et après les rapports sexuels. Il a démontré très clairement que les femmes qui n’éjaculaient pas présentaient plus de PSA dans leur urine après l’orgasme qu’avant. Cela semble indiquer que beaucoup de femmes répriment leur éjaculation et que le liquide est refoulé dans la vessie.

OBTENEZ -50%
 SUR VOTRE
PREMIERE

RESERVATION

AVEC LE CODE

ORG2019

Prix par session (1 heure): 60€

Au Centre Orgasmique Tevananda - Saint-Quentin-En-Yvelines

Copyright © 2019 TEVANANDA - info@tevananda.ORG - 06.35.38.95.12
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon